1,7 millions de spectateurs pour « 50 nuances de grey »

Grand succès aux USA, pas mal non plus en France (1,7 millions de spectateurs tout de même), mais qu’est-ce qui fait courir les spectateurs ?

On s’en doute, le sexe est un bon sujet pour faire recette (a priori 81 millions de dollars en 3 jours aux USA) et il semble que cette reprise du roman mêlant gentille romance et masochisme soft soit un succès.

Les critiques cinématographiques laissent entendre qu’il n’y a pas de quoi se pâmer mais ça marche tout de même. C’est bien que ce roman et ce film jouent sur un certain nombre de ressorts. Ce peut être la curiosité tout d’abord, la découverte d’une autre forme de sexualité, les fantasmes qui pointent derrière tout ceci : abandon total et soumission pour l’une, domination et maîtrise pour l’autre.

En cela, le livre est plus intéressant car il laisse libre cours aux fantasmes. Je ne compte plus les témoignages de femmes qui ont savouré l’ouvrage et réveillé ainsi des désirs endormis.

Le film au contraire impose sa vision des choses. Comme le dit Catherine Solano, sexologue, « le spectateur est placé sans échappatoire face à des images qu’il peut trouver choquantes ou vulgaires ». Rassurons-nous, visiblement cela reste supportable mais certes, tout le monde n’a pas la même sensibilité ni la même expérience.

Cela rend aussi la chose banale. Il n’est pas si fréquent en effet de mettre au grand jour ce genre de pratiques. Catherine Solano espère que ce succès « n’aura pas pour effet auprès des hommes de pousser leur compagne à ce genre de pratiques – si elles ne sont pas à l’aise avec ça – sous prétexte que l’ouvrage est rentré dans la culture populaire ». Le fameux « Tout le monde le fait, tu es ringarde » a pu ainsi conduire plus d’une femme (mais je pense quelques hommes aussi) à passer à l’acte, en matière d’échangisme par exemple.

En tout cas le public a choisi d’en savoir plus. Et l’on ne saura pas forcément si c’est elle ou lui qui a choisi le film ce soir-là mais espérons que les couples sauront faire la part des choses.

Et puis n’oublions pas qu’il y a de nombreux ouvrages érotiques à découvrir par ailleurs, d’une grande qualité littéraire, agissant sur différents registres de fantasmes…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s